Akere Muna sur RFI: « Je pense que la personne qui est dans la meilleure position d’apaiser les Camerounais et d’aIIer de l’avant, c’est le président de la République. Parce qu’il a tous les outils qui lui permettent de le faire. Je le connais personnellement et je pense que c’est quelqu’un de modéré. Mais je pense qu’il gagnerait à écouter au-delà des gens qui sont autour de lui, qui font une analyse complètement tronquée de la situation, qui pensent qu’en disant que le président est un renfort et fait ce qu’il faut, sa façon d’y aller, pas du tout.
Je pense que le problème finalement, c’est de donner de l’espace aux Camerounais pour qu’ils puissent prendre en main le dialogue parce que ceux qui sont là ont montré leurs limites, ils n’ont qu’un seul outil à mettre, c’est le marteau. Tous les problèmes apparaissent comme un clou. Et je pense que la personne qui est le mieux placée maintenant pour ouvrir vers un dialogue, pour prendre les choses en main, et pourquoi pas une conférence nationale. Je peux dire qu’on a presque l’impression qu’on est dans une logique suicidaire, pour un pays avec autant d’atouts. »

(*) Entretien aujourd’hui avec Jean-Jacques Louarn

Comments

comments