Malgré le rappel du 21 décembre portant sur certains produits infantiles Lactalis pour cause de contamination aux salmonelles, le premier groupe français de grande distribution, E.Leclerc, s’est rendu coupable de non respect de ce rappel en vendant ces produits.

E.Leclerc explique avoir pris connaissance des faits après avoir effectué « un audit interne pour vérifier l’application correcte des mesures de retrait de produits de la société Lactalis » suite à un problème identifié dans le magasin E.Leclerc de Seclin (Nord de la France).

Une quantité importante de produits écoulés :

Le 21 décembre, Lactalis a rappelé tous ses produits laitiers et infantiles produits dans son usine de Craon (Mayenne) depuis février 2017 après la découverte de la contamination par les salmonelles.

E.Leclerc admet avoir vendu les produits Lactalis malgr le rappel en vigueur

Un premier rappel de certains lots de laits infantiles a été décrété le 2 décembre et le gouvernement a annoncé un retrait massif des produits de l’usine de Craon le 10 décembre.

« Il apparaît que 984 produits ont encore été vendus après le rappel dans plusieurs magasins », indique dans un communiqué le distributeur, sans localiser les points concernés.

E.Leclerc dit avoir identifié les consommateurs qui ont acheté les produits et « la direction du magasin les contacte actuellement individuellement ». De plus, un numéro vert 01.71.53.51.20 a été ouvert pour répondre aux besoins des clients.

En outre, le groupe affirme avoir informé « les autorités compétentes et explique que les centres E.Leclerc mènent présentement des « procédures d’audit pour identifier avec précision les raisons du dysfonctionnement et mettre en œuvre les mesures correctives nécessaires ».

Likez cet article sur Facebook

Sources

Comments

comments