Le 7 Décembre 2017. Image crédit : Pixabay

Des scientifiques de l’Université de Pavie en Italie ont étudié les effets du commérage sur 22 femmes.

L’auteure principal de l’étude, le Dr Natascia Brondino a dit à VICE qu’elle voulait étudier les effets du bavardage sur le cerveau parce qu’elle a remarqué qu’elle se sentait plus proche de ses collègues féminines après avoir bavardé.

«J’ai commencé à me demander s’il y avait une cause biochimique pour ce sentiment de proximité», dit-elle.

Le groupe de chercheurs a mis en évidence que le cerveau des femmes libérait plus d’oxytocine après les bavardages, par rapport à une conversation ordinaire sur, par exemple, la météo.

L’ocytocine est également libérée pendant l’amour, ce qui amène à sa dénomination le «produit chimérique câlin».

Une recherche a révélé que le partage de commérage est bon pour vous, peu importe le type de personnalité que vous avez.

Cela s’explique par l’augmentation de l’hormone d’ocytocine, l’hormone dite «amour» qui augmente après avoir partagé certains potins, par rapport à une conversation normale.

LES AVANTAGES

  • Le cerveau féminin  libère une hormone appelée ocytocine après avoir bavardé.
  • La libération de l’hormone aide au rapprochement des individus.
  • Sur le plan évolutif, cela signifie que les ragots aident à «établir des règles de groupe, à punir les intrus, à exercer une influence sociale à travers des systèmes de réputation et à développer et à renforcer les liens sociaux».

QU’EST-CE QUE L’OCYTOCINE?

L’ocytocine, appelée «hormone de l’amour», engendre la confiance et la générosité.

L’ocytocine est une hormone libérée naturellement par notre organisme dans le sang et le cerveau des êtres-humains et d’autres mammifères, pendant les comportements sociaux et intimes.

L’hormone est produite par les femmes pendant le travail pour les aider à se lier avec leur bébé.

Elle est aussi libérée lors de l’amour, ce qui conduit à ce  surnom de «produit chimérique câlin».

Il se trouve qu’étreindre un ours en peluche ou un chien de compagnie, peut aussi déclencher sa libération.

Les chercheurs ont étudié uniquement sur les femmes parce que l’ocytocine peut également être libérée lorsque les gens sont excités charnellement, et ils ne voulaient pas que les sujets soient attirés les uns aux autres et qu’ils libèrent l’hormone pour cette raison.

La libération de l’hormone aide à rapprocher les personnes après avoir bavardé, précise le Dr Brondino.

En termes évolutifs, les auteurs disent que le commérage a ses usages, y compris «établir des règles de groupe, punir les intrus, exercer une influence sociale à travers des systèmes de réputation et développer et renforcer les liens sociaux».

Voir l’étude : www.psyneuen-journal.com/

Sources

Comments

comments