Le cancer du sein est le cancer féminin le plus répandu dans les pays occidentaux, il touche près d’une femme sur 9 en France et est considéré comme la première cause de mortalité chez la femme devant le cancer colorectal et le cancer du poumon.

Il existe plusieurs facteurs de risque du cancer du sein, les plus connus sont l’âge, la prédisposition génétique, un antécédent familial de cancer du sein ou d’autres cancers, une exposition à des rayonnements ionisants…D’autres facteurs de risque sont suspectés comme le gain de poids à l’âge adulte, le tabagisme et fumée secondaire, le poids à la naissance, le travail de nuit et certaines affections non cancéreuses du sein.

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs du groupe américain Kaiser Permanente (Oakland, Californie), publiée dans le Journal of the National Cancer Institute, les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein qui ont consommé une alimentation riche en produits laitiers entiers, ont un risque de mortalité plus élevé que celles qui consommaient des produits laitiers faibles en matières grasses.

Quel est l’impact des produits laitiers sur l’évolution d’un cancer du sein ?

C’est une découverte impressionnante qui s’explique par le fait que la croissance des cellules mammaires est stimulée par l’hormone œstrogène, ce qui cause la croissance du cancer du sein et quand on sait que les produits laitiers industriels riches en matières grasses contiennent une quantité accrue d’œstrogènes et de progestérone, la relation cause à effet est prouvée.

La forte teneur des produits laitiers en œstrogène vient du fait que le lait provient parfois de vaches enceintes. Les produits laitiers qui sont donc faibles en matières grasses seront également faibles en œstrogène.

C’est pourquoi il est conseillé aux femmes diagnostiquées avec un cancer du sein de consommer moins de produits laitiers entiers et favoriser ceux qui sont  pauvres en matières grasses.

Sources

Comments

comments