La fièvre est une réaction naturelle de l’organisme humain pour contrer les infections. Se caractérisant par une augmentation anormale de la température du corps, pour abaisser celle-ci, il faut savoir s’y prendre pour ne pas aggraver son état. C’est pourquoi les professionnels de la santé évitent déconseillent l’automédication.

C’est ainsi que cette mère à préférer amener son enfant  à l’hôpital pour qu’il bénéficie des traitements appropriés de la part des médecins. Mais, malheureusement pour elle et son fils, ceux-ci ont commis une grave erreur qui aurait pu être fatal à l’enfant.

Voici leur histoire :

La mère, Hayley Lyons, est originaire de la ville anglaise de Warrington. Son fils, Lewis, ayant la varicelle, en plus d’une fièvre élevée, elle a décidé de le conduire aux urgences pour le faire soigner.

Après consultation du médecin, celui-ci prescrit de l’ibuprofène affin de soulager la douleur de l’enfant et faire baisser la fièvre. Ayant entièrement confiance au médecin, Lyons  fît un tour à la pharmacie et donna les médicaments au petit garçon l’ordre du médecin.

Mais malheureusement, les médicaments n’ont pas donnés les résultats espérés. Au lieu de le soulager, l’état de Lewis s’est plutôt empiré, avec la fièvre qui persistait toujours. Soucieuse de l’état de l’enfant, la mère décide de retourner à l’hôpital. Mais arrivé là bas, les médecins qui avaient pris en charge le garçon les renvoient chez eux.

Mais au lieu de les obéir, elle amène Lewis dans un autre hôpital, où il fût diagnostiqué cette fois-ci d’une sévère infection. Il souffrait en fait de septicémie une infection généralisée de l’organisme provoquée par les bactéries et pouvant être mortelle.

Là bas, à l’hôpital pour enfants Alder Hey, on a dit à la jeune mère qu’elle n’aurait jamais dû donner de l’ibuprofène à son enfant, car «il réagit avec la varicelle en les faisant pénétrer plus profondément dans le tissu cutané».

Les conseils de Lyons pour les autres parents :

Suite à ce qu’elle a vécu avec son fils, la jeune mère a posté un message sur son compte Facebook, afin d’attirer l’attention des autres parents sur les précautions à prendre, mais aussi les médicaments à éviter durant la varicelle.

Dans son message, Hayley a déclaré que « la varicelle est en train de sévir à nouveau, puis-je rappeler aux gens de ne pas donner à vos enfants du nurofen / ibuprofène. 4 médecins différents de notre hôpital local l’ont prescrit pour Lewis car il était fiévreux.

« Ce type de médicament est un anti-inflammatoire, il réagit avec la varicelle en les faisant pénétrer plus profondément dans le tissu cutané. Ce n’est que lorsque nous avons emmené Lewis à Alder Hey parce que les médecins de notre hôpital nous a renvoyé à la maison en disant que c’était «juste de la varicelle», nous l’avons découvert. Il s’est retrouvé avec une septicémie et a été admis directement à Alder Hey dès notre arrivée.

«Ce n’est que parce que nous avons persévéré que nous avons pu faire admettre Lewis à cette l’hôpital pour enfants. Ça aurait pu être pire que ce ne l’était déjà, sans les conseils, les soins et les bonnes connaissances des médecins d’Alder Hey.

Likez cet article sur Facebook

Sources

Comments

comments